LeCongres
PSY POUR ADDICTION - DEPENDANCE

POSEZ VOTRE QUESTION EN PSY POUR ADDICTION - DEPENDANCE

et obtenez une réponse immédiate !

QUESTIONS SUR
Addiction alcool

L’addiction à l’alcool est une maladie chronique et hautement récidivante en dépit des traitements, notamment en cas d’association avec un terrain anxieux ou dépressif. Elle entraîne de nombreuses complications hépatiques, L’alcool est consommé pour ses effets positifs dans un premier temps. Il sert d’échappatoire via l’euphorie, la désinhibition ou l’oubli des difficultés qu’il engendre. Petit à petit, la consommation va augmenter, jusqu’à ce qu’elle soit indispensable à l’individu qui ne peut plus s’en passer. C’est le seuil de la dépendance psychologique.

La consommation d'alcool expose à des risques multiples pour la santé en fonction des quantités absorbées. Certaines maladies sont exclusivement attribuables à l’alcool, notamment la cirrhose alcoolique ou des atteintes neurologiques comme le syndrome de Korsakoff. La consommation excessive d’alcool entraîne parallèlement des problèmes de conduite et des dommages sociaux.

L’alcool agit directement sur le cerveau avec des conséquences variables sur le comportement en fonction de la dose ingérée. Pour des alcoolémies inférieures ou égales à 0,50 g/l, l’éthanol a un effet stimulant qui s’accompagne d’une désinhibition : les tâches cognitives sont exécutées plus rapidement et avec une sensation subjective de facilité mais avec un taux d’erreurs accru. Au-delà de 0,50 g/l, il a un effet sédatif et perturbe les fonctions motrices (perte d’équilibre, de la coordination des mouvements).

La dépendance à l’alcool est liée à son usage répété, excessif et compulsif. L’individu perd le contrôle de sa consommation, devient tolérant aux effets négatifs et présente un syndrome de sevrage quand l’administration cesse : confusion, tremblements, voir des crises de convulsion. Le risque de récidive est élevé et prolongé après une période d’abstinence ou de réduction.
La dépendance physique s’exprime par le syndrome de sevrage lors de l’arrêt brutal et sans précautions de la consommation d’alcool. Il n’est pas juste question de volonté pour arrêter l’alcool, mais aussi bien de réadapter son organisme à l’absence de celui-ci.

Dans un premier temps, le médecin évalue le rapport entre les troubles observés et la consommation d’alcool. Ensuite, il informe le patient de la relation entre les troubles observés et la pathologie dépistée, de l’évolution possible si la consommation est stoppée ou et des risques que le patient encourt s’il continue à boire. Si le patient accepte (ce n’est jamais son entourage qui décide à sa place) et que l’indication médicale est posée, une hospitalisation peut être proposée en unité spécialisée.

Le traitement de la dépendance repose sur une psychothérapie, une modification des liens environnementaux et sociaux et des médicaments. De façon générale, l’addiction à l’alcool est une maladie chronique et hautement récidivante qui nécessite un suivi à vie par un addictologue ou un psychologue.

Pour en apprendre d'avantage concernant Addiction alcool, consultez les réponses qu'ont apporté nos experts à ce sujet
 

COMMENT ÇA MARCHE

Posez votre question
à un expert


Rapide, pratique & 24h/7j, Anonyme Économique, Sans engagement
Obtenez une réponse
professionnelle


Conversation suivie, seul à seul avec l'expert. +100 professionnels certifiés Questions illimitées gratuites pendant 7j avec l'abonnement
100% garantie: satisfait ou
remboursé


Des milliers d'internautes satisfaits Continuez jusqu'à obtenir satisfaction ou faites vous rembourser Annulez votre abonnement à tout moment
Avec LeCongres vous êtes couvert par notre garantie
 

Décharge : Les informations contenues dans les messages proviennent des utilisateurs et non sur LeCongres. LeCongres n'est pas responsable des messages des utilisateurs, ni de ceux des experts. Le site et les services sont fournis «tels quels» sans aucune garantie ou représentation par LeCongres concernant la compétence des experts.  Si vous souhaitez en savoir plus et vérifiez les qualifications d'un expert, nous vous incitons à cliquer sur l'icône « Vérifié » dans le profil de l'expert que vous avez choisi. LeCongres n'est pas destiné ou conçu pour des questions urgentes. Ces questions dites « urgentes » doivent être adressées immédiatement par téléphone ou en personne à des professionnels qualifiés comme des avocats, des médecins, vétérinaires etc...

Avant de commencer à utiliser les services sur LeCongres, nous vous prions de bien vouloir lire attentivement les Conditions d'utilisation . En cliquant ci-dessous, vous vous engagez à l'exclusion de responsabilité décrite ci-dessus du site.

Bonne navigation sur LeCongres !

 
NOS PARTENAIRES
© 2012-2020 LeCongres.